Carton plein pour l’Afer en 2015

Résultats financiers

Baromètre historique des taux distribués en assurance vie, l’AFER a annoncé un taux de 3,05%* au titre de 2015. C’est largement plus que les 2,25% attendus en moyenne sur le marché. L’AFER baisse son taux de rémunération servi de 15 points de base par rapport à l’année passée, quand le marché devrait le baisser en moyenne de 25 points de base.

Certains assureurs ont annoncé des taux avant même de clôturer l’année. Comme usuellement, les taux affichés en tête de gondole sont plutôt dans la fourchette de 2,5% à 3%, alors que les fonds paquebots des bancassureurs seront diffusés plus discrètement dans le flot d’information de rentrée, avec des taux, comme d’habitude en retrait, probablement plus proches des 2%.

L’AFER se paie même le luxe (par rapport à sa doctrine historique de donner tout et tout de suite) de mettre 0,15% de rendement en Provision pour Participation aux Excédents (« PPE » à distribuer dans les 8 ans). L’AFER avait initié l’année dernière cette PPE en la dotant de 0,2% de rendement différé.

L’AFER peut aussi se satisfaire d’avoir une performance positive pour l’ensemble de ses unités de compte (notamment SFER à +8,65%). L’AFER est par ailleurs à mi-chemin de son récent engagement d’investir 1Md€ dans les PME.

Pérennité en vue

Gérard Bekerman, président de l’AFER (présidence à renouveler au printemps), pourra s’appuyer sur ces bons résultats, mais aussi la précision qu’il a obtenue de Bercy suite à l’arrêt Bacquet. Ainsi, l’assurance vie ne devrait plus rentrer dans la dévolution successorale entre époux.

L’AFER représente la majorité des encours d’AVIVA France (41Md€ pour le fonds garanti) pour 720 000 adhérents. La continuité de l’AFER contraste avec les mouvements de direction générale d’AVIVA qui comprend 4 nouveaux membres**. Cela s’explique en partie par l’obligation d’avoir au moins 2 mandataires par structure (principe des Quatre Yeux) avec Solvabilité 2.

Il ne reste plus à l’AFER qu’à fêter ses 40 ans cette année.

*net de frais et bruts de prélèvements sociaux

** Jonathan Moss, issu de Friends Life, DGD finances ; Olivier Le Henaff, issu de CapGemini, DGD « transformation » ; Claude Sarrois, pilier historique des comptes du groupe, DGD iard ; Julien Brami, promu DGD vie.

Partager l'article

Commenter