« Gallet » budgétaire

Le programme d’EM était contradictoire entre coûteuses promesses et baisses d’impôts d’une part, et engagement de diminuer les dépenses publiques et le déficit public d’autre part. E. Macron s’est enchaîné à un lit de Procuste d’engagements. S’il ne dépense pas assez, il rognera sur le « pouvoir d’achat », totem de cette présidence. S’il dépense…

Ce contenu est réservé aux personnes ayant souscrit à un abonnement Premium.
J’ai déjà un compte Je n’ai pas de compte

Partager l'article