Gilets jaunes : trop peu, trop tard

Le président de la République a tenté de répondre aux « gilets jaunes ». Mais ventre affamé n’a point d’oreille. Pire, le mouvement reste soutenu par 2/3 des Français et les ¾ demandent le gel des surtaxes annoncées. Le soutien dans l’opinion publique est même majoritaire chez ceux qui avaient voté pour E. Macron. Leur déception semble…

Ce contenu est réservé aux personnes ayant souscrit à un abonnement Premium.
J’ai déjà un compte Je n’ai pas de compte

Partager l'article