Loi formation & chômage : montagne ou souris ?

Pour faire plaisir à la CFDT, la ministre du Travail parle de « flexisécurité » (flexibilité pour l’employeur et sécurisation des parcours professionnels des employés) dans ses nouveaux projets sur la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance chômage. Il s’agit en réalité d’une nouvelle série d’ajustements techniques tirant un trait sur le paritarisme de gestion, en concentrant tous…

Ce contenu est réservé aux personnes ayant souscrit à un abonnement Premium.
J’ai déjà un compte Je n’ai pas de compte

Partager l'article