Macron et E. Philippe : Paroles…paroles…*

Le Président de la République et le Premier ministre se sont succédés devant les parlementaires, l’un à Versailles au Congrès, l’autre à la Chambre des députés. Un Parlement réduit et soumis L’allocution présidentielle a été boycottée mezzo voce par une partie de l’UDI, mais avec virulence par les Insoumis et les communistes, pour son côté…

Ce contenu est réservé aux personnes ayant souscrit à un abonnement Premium.
J’ai déjà un compte Je n’ai pas de compte

Partager l'article