Macron ne réformera pas les retraites comme il l’avait annoncé

La ministre Buzyn vient de préciser à l’AFP quel serait le calendrier de la réforme des retraites… Dans la pratique, il s’agit plus d’une esquive et d’une annonce d’un enterrement de première classe qu’autre chose.

La promesse d’une réforme systémique des retraites

On se rappelle qu’Emmanuel Macron avait annoncé le passage à un système universel de retraite par points qui ne manquait pas d’intérêt. On avait pu souligner à l’époque le grand flou qu’il avait commencé à entretenir sur les conditions exactes de cette réforme.

“En même temps”, il avait en effet annoncé une égalité parfaite entre tous les cotisants et la possibilité de conserver des taux de cotisations différenciés. Face aux difficultés qui s’amoncellent, le Président prend donc une ligne prudente: il devrait reporter la réforme systémique au prochain quinquennat.

Les objectifs modestes d’Agnès Buzyn

La ministre vient donc d’annoncer discrètement un enterrement de première classe pour la réforme systémique des retraites. Son objectif est désormais de disposer, à mi-2018, d’une méthode débouchant sur un calendrier qui serait fixé en fin de quinquennat pour le prochain quinquennat.

La ministre ne dit rien, pour le reste, des mesures qu’elle pourrait prendre pour équilibrer les régimes d’ici 2020.

Voilà, rien de plus. Il faut dire que la réforme risquait de pénaliser les fonctionnaires, les amis d’Emmanuel Macron.

Partager l'article

Commenter