Nouveau Gouvernement

La Révolution, selon EM, se paye de mots : « réaménagement » plutôt que « remaniement » ministériel. Pas assez de mots néanmoins, puisque les 2 secrétaires d’Etat parachutés à Bercy n’ont pas de fonctions précisées dans le communiqué de presse.

Cet alourdissement gouvernemental a su se faire attendre, malgré les « fake news » du porte-parole et du ministre de l’Intérieur concernant la date du remaniement. L’annonce a finalement attendu le week-end.
La décision reste maitrisée par l’Elysée, même si en théorie, c’est sur proposition du Premier ministre. Mais le site de Matignon n’était même pas à jour de ce nouveau gouvernement après cette annonce.

Retour aux vieilles pratiques

Pour 15 ministres promis par EM, on en est à 31 membres du gouvernement (dont 19 ministres). C’est le retour aux vieilles pratiques des quinquennats précédents.
Cela permet aussi de contourner l’engagement d’EM de limiter les cabinets (pratique française de doublonner avec les directeurs d’administration centrale). Cela fait deux fois cinq conseillers en plus (5 par Secrétaire d’Etat).

Ancienne politique, où l’on fait encore financer le patron (désigné-élu) d’un parti, déjà richissime, par les finances publiques au-delà des montants légalement prévus. Si l’on écoute bien que ce poste LREM est à temps plein, cela suppose que l’autre au gouvernement est un emploi fictif ? Comment être un chargé des relations avec le Parlement, impartial pour l’ensemble du gouvernement, quand on représente un parti parmi d’autres ?

Bercy s’alourdit

Au 139 rue de Bercy, comme prévu, B. Griveaux quitte son poste (aux fonctions non identifiées) pour reprendre le porte-parolat. Y arrivent 2 secrétaires d’Etat :
– Une auprès du ministre de l’économie et des finances, Delphine GÉNY STEPHANN (X-Ponts passée par le Trésor). Elle passe de chef de Bureau à Secrétaire d’Etat à Bercy, après 12 années passées à Saint-Gobain.
– Et un auprès du ministre de l’action et des comptes publics, Olivier DUSSOPT (G. Darmanin perd le suivi direct de la fonction publique et de ses syndicats). Ce député PS tendance M. Aubry-B.Hamon, avait voté contre les lois du gouvernement dans lequel il rentre, notamment celles de G. Darmanin. Tactique machiavélique plutôt que cohérence gouvernementale?

On retrouve ainsi 4 membres du gouvernement à Bercy. L’essentiel du remaniement touche donc la mouvance de l’Economie et du Budget, qui confirme son rôle central dans la politique d’EM.

Partager l'article

Commenter