VYV-MAIF : quel rapprochement ?

Après une vague de recomposition d’ampleur du paysage de l’économie sociale, une secousse secondaire vient d’être enregistrée. VYV (Harmonie, MGEN/ISTYA) prendrait Panasse Maif (l’assureur vie de la MAIF) comme fournisseur d’assurance vie.

L’alliance Sferen (Macif, Maif, Matmut) étant morte, Macif s’étant allié à Aesio, et Matmut à AG2R La Mondiale, il restait à Maif de trouver un partenaire parmi les mutuelles santé.

La MAIF veut toujours garder son indépendance ; ce n’est donc pas le prélude à une fusion des groupes. D’ailleurs, la MAIF relève du code des assurances alors que VYV relève pour l’essentiel du code de la Mutualité. En revanche, le partenariat prendrait une toute autre ampleur si les mutuelles de VYV distribuaient les produits d’assurances dommages et de responsabilité de la MAIF. C’est en sous-jacent la réflexion qui est en cours.

Il était naturel que la MAIF, fondée par des institutrices de Fontenay le Comte en Vendée dans les années 30, contracte avec la Mutuelle Générale de l’Education Nationale. Ce n’est que la poursuite de liens historiques.

La MGEN étant membre de l’UMG Istya qui s’est regroupée avec le groupe Harmonie pour former VYV, le partenariat est affiché comme un partenariat VYV-MAIF. VYV est un groupe complexe et encore en construction, composé politiquement d’une UMG, d’un regroupement de moyen (UGM dont l’UMG, les pôles santé, et l’UMR sont membres), d’une union de SSAM pour les services de soin, etc.

Les prochaines répliques sismiques

Comment se partenariat va-t-il s’articuler avec notamment :

  • les prestations de Mutex en assurances de personnes, où Harmonie Mutuelle a une place prépondérante ?
  • l’Union Mutualiste Retraite, dont MGEN est membre ?

A chaque nouveau partenariat, cela remet en cause les partenariats existants, comme dans ce cas VYV-MAIF ou dans celui d’AG2R avec la Matmut, qui a déjà des partenariats santé. Il est probable ici que les partenariats coexistent, ce qui génère rarement de la clarté dans les services.

Pour la MAIF, c’est un partenariat qui permettrait de trouver la taille critique après l’échec de Sferen et après le rachat par Natixis Assurances des parts de MAIF dans BPCE Assurances.

Plus généralement, ce rapprochement est une nouvelle entaille dans les frontières virtuelles entre code de la mutualité et code des assurances. La barrière fictive entre Institutions de Prévoyance et assureurs a également été franchie à nouveau avec le rapprochement d’AG2R-La Mondiale avec la Matmut.

La course à la taille se poursuit donc. On le voit aussi avec le rapprochement de Malakoff-Médéric (MM) avec Humanis, qui n’était pas prévu de longue date. L’ancien DG d’Humanis visait plutôt une alliance avec Apicil. Mais rien ne s’est passé comme souhaité, et le Médef (dont C. Tendil, ancien patron du DG de MM) a pu préférer associer Humanis à une « deep pocket ».

Partager l'article

Commenter